Répertoire des services en français

Le Nord-Ouest de l’Ontario attire par ses grands espaces, sa qualité de vie conjuguant à la fois l’équilibre travail-famille, les multiples activités plein air et l’accès aux services essentiels (universités, collèges, hôpitaux, aéroports). Être bilingue ou offrir des services en français y est également un atout considérable.
Avec le répertoire des services en français du Nord-Ouest, réalisé par l’AFNOO, les entrepreneurs, les commerces et les institutions qui affichent leurs services en français, sont à l’honneur : cet outil de référence est une belle vitrine !
Vivre, visiter, étudier, travailler, investir ou immigrer… Chacun peut trouver des ressources, des soins, des loisirs, des entreprises, des organisations qui proposent leurs services en français près de chez vous ou accessibles grâce à Internet.
Utilisons le répertoire pour promouvoir et participer à l’élargissement des richesses de la communauté francophone !

L’inscription dans le répertoire est gratuite ! Augmentez votre visibilité !

Pour toute inscription ou modification, veuillez remplir le formulaire en ligne ou nous contacter au : 1 888 248-1712.

Légende des types de services offerts

legende repertoirecouverture repertoire

 

bannière site afnoo 2017

Rechercher un contact

Pour une recherche complète dans le répertoire

Rond point de l'itinérance

Centre des services de santé

Rond point de l'itinérance

Contact

  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Le Rond-point de l'itinérance est une bibliothèque de recherche et un centre d'information sur le Web représentant un pas en avant novateur dans l'utilisation de la technologie pour améliorer la mobilisation des connaissances et le réseautage.

Fort du succès de la Conférence canadienne de l'itinérance tenue en 2005, le Rond-point de l'itinérance a été créé pour répondre au besoin qui existait de rassembler en un lieu unique les informations sur l'itinérance provenant d'un bout à l'autre du Canada. Ce projet a vu le jour en se reposant sur le fait que les différents intervenants (gouvernement, universités et secteur des services sociaux) utiliseront et penseront aux recherches de façons différentes.